Matériels photo-vidéo

Canon EOS 550D en quelques chiffres

29 Mar , 2010 // 3 694 views  

canon eos 550D

canon eos 550D

Rien de tel que de passer le 550D à travers des moulinettes théoriques afin de sortir des indicateurs, principalement sur le capteur APS-C intégré, allez on s’y colle :

I la sensibilité :

Le capteur APS-C CMOS mesure sur ce modèle 22.3 x 14.9mm et compte 18 millions de pixels, ce qui est plutôt important pour la taille sachant qu’un full frame (le 5D mark II) en compte en moyenne 21MP.
Du coup la sensibilité va s’en ressentir et elle va dépendre de la taille des photo-sites. Pour calculer cette taille nous allons simplement diviser la taille physique par le nombre de pixels et en déduire la taille physique d’un pixel/photo-site:

L’image max fait 5184×3456 et avec la taille physique du capteur nous obtenons donc 4,3umx4,3um pour un pixel ce qui petit comparé au 6.4umx6.4um d’un full frame comme le 5D markII. En calculant la surface du pixel théorique on 18,49um² pour le 550D et 40,1um² pour le 5DmarkII, le 550D est donc 2 fois moins sensible qu’un 5d markII et si on part de la théorie qu’un film 135 à des pixels/grains de 15um, on est donc 11 fois moins sensible que le bon vieux EOS-1V ou T90 qui traine sur votre étagère. Oupsss pourquoi donc avoir foutu 18 MP sur cette taille ???

On comprend mieux la montée du bruit vers 800 iso. Et encore sur le capteur CMOS une partie des transistor est sur le partie visible du capteur , donc la surface utile est plus petite que 18,49um²

II La résolution optique

Elle part du principe que le plus petit détail est enregistré avec 2 pixels voisins, on tombe donc sur Ropt=1000/2p=500/4.3um= 116 cy/mm, ce qui donne une forte résolution optique. Gardons la sous le coude pour plus tard.

III Facteur d’agrandissement

C’est le rapport entre la taille de l’image formée sur le  capteur et disons une image tirée. En prenant arbitrairement 300mm de large et sachant que cet APS-C fait 22.3mm, on obtient G=300/22.3=13X

IV Définition de l’image finale

Si l’on reprend notre image développée faisant 300mm de large, on va trouver une définition donnée par cette formule = Ropt/G=116/13=8.9pl/mm (paire de ligne) qui en langage plus classique de dpi donne =226 lpi( lignes par pouces) environ = à 497dpi (rapport 2.2). On comprend mieux le 18MP de tous à l’heure qui permet de tirer avec une résolution garantie une grande image, encore faut- il avoir de la lumière.

En raisonnant sur le fait que la presse demande du 130lpi en photo( pratiquement du 300dpi), on peut donc calculer la taille maximale de l’affiche que l’on peut imprimer avec un EOS 550D :

300dpi=135lpi=5.4 pl/mm et G=Ropt/5.4pl/mm=116/5.4=21.5X on obtient donc une affiche maxi en 300dpi de taille = 480mm X 320 mm

A noter que le pouvoir séparateur de l’oeil est proche de 6pl/mm pour un A4.

V Diffraction<

Zeiss donne la formule suivante de la tache de la diffraction par rapport au diaphragme : Rdiffrac = 1600/n en cy/mm. Sachant que l’EOS 550D est en Ropt à 116 cy/mm, on en déduit que le F limite avant diffraction est de F13.5. Je résume si on ferme plus que 13.5 sur n’importe quel objectif accouplé au 550D , on va commencé avoir des problèmes de franges et résolution de l’image amoindrie.

D’un autre coté, si on est trop ouvert on va se retrouver avec des aberrations optiques suivants la qualité des optiques. La régle sera donc de rester 2 diaphragme plus fermé que l’ouverture mini et 2 diaphragmes plus ouverts que la limite de diffraction.

Pour l’EOS 550D on obtient la résolution maximale pour une image et par exemple pour un objectif f2.8, entre f5.6 et f11. En générale , la netteté n’étant pas le critère absolu, pour un portrait on peut rester ouvert au max pour bénéficier de la Pdc.

VI Profondeur de champ

La profondeur de champ va dépendre de 4 paramètres
-diamètre du cercle de confusion admis : e
-la longueur de la focale : F
-la distance de mise au point :  d
-du diaphragme : n

La formule donne la Pdc comme suit  en approximant F petit devant d et d petit devant H:

H=F²/(nxe) qui est l’Hyperfocale

et PDC=2d²/H ou 2Hd²/(H²-d²) si d est grand devant H.

Toute la subtilité réside dans e le cercle de confusion que l »on attribue à 2 pixels pour un capteur numérique et à environ 30 um pour un argentique d’où les résultats suivants :

ex : d= 3 m  Focale utilisée = 50mm     f= 4

Cela donne pour

EOS 550D pdc =         0.63 m                                     (e=8.6 um)  focale équivalente = 31.25 mm   H=28.38 m

EOS 5DN mark II pdc=   0.37 m                            (e=12.8 um) H=48 m

Argentique 24×36 pdc=      0.88 m                      (e=30 um) H=20.83 m

Un full frame génère environ de fois moins de pdc qu’un APS-C et bien sur + qu’un 24×36 argentique, mais surtout l’argentique aura plus de pdc qu’un APS-C !!!! Plus important , faites comme les chefs OP si vous devez tourner en reflex un film, pour calculer le PDC de votre plan à l’avance !!!

A vos calculettes. On peut affiner encore en calculant la surface totale du capteur et en divisant par les nombre totale de pixels qui non pas de 18MP mais de 18,7 MP pour le 550D . De même le 5D est à 21.1 MP.

, , , ,


2 Responses

  1. zlap dit :

    Toutes ces chiffres et formules mathématique servent il vraiment a quelque chose ? surtout que le bruit sur l’eos 550D a 800 iso est carrément inexistant contrairement aux résultats des calculs cité plus haut !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SERVICES

Contactez nous pour tous travaux de photographies ou vidéos sur l'adresse email située dans le coin à droite.

Aller sur REALISATIONS pour voir les travaux déjà accomplis.